Si le zéro déchet est un objectif qui semble inaccessible, surtout en temps de fêtes, il reste possible de réduire ses déchets et son empreinte carbone, en opérant des choix conscients :

Noël est la fête du Solstice, qui célèbre un renouveau : naissance du Christ pour les uns, rallongement des jours pour les autres. Privilégier l’aspect festif et convivial de cette date, plutôt que l’aspect commercial qui prévaut depuis quelques décennies : plus que les cadeaux l’important est de se retrouver.

Plus que la quantité, l’important est un cadeau réellement personnalisé, qui montre qu’on a pensé à la personne avec attention. Dans cet esprit le principe d’un cadeau “tiré au sort” a de quoi laisser perplexe et ne peut être que source d’un grand gaspillage.

Fête des enfants, ceux-ci sont encouragés à rédiger une liste au Père Noël, en collant des images issus de prospectus de magazines de jouets de mauvaise qualité fabriqués en Chine… Préférons l’écoute : observons leurs intérêts, écoutons leurs désirs les plus récurrents, encourageons l’établissement d’une liste courte, et comportant aussi des cadeaux immatériels comme un spectacle, une activité partagée…

Osons offrir des jouets et jeux d’occasion.

Privilégions les jeux de qualité, les créations locales ou artisanales, voire la fabrication maison.

Offrons un livre de poche plutôt que son édition originale.

Bannissons le papier cadeau au profit des emballages durables et réutilisables (pochons de tissu, furshiki…), ou de papiers recyclés (sacs kraft décorés au pochoirs, journaux…)

Offrons des cadeaux immatériels.

N’hésitez pas à proposer vos idées en commentaires !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*