L’association Coiffeurs Justes récupère et recycle les cheveux coupés dans les salons de coiffure afin d’en faire des boudins pour dépolluer les eaux des hydrocarbures.

Un concept tout nouveau, pour des vertus connues depuis bien longtemps : “Les Mongols tout comme les Marocains les utilisaient pour isoler ou renforcer leurs maisons. C’est une matière utilisée depuis la nuit des temps.”  Et si nos belles crinières sont utilisées depuis longtemps, c’est que leurs vertus sont multiples : “Les cheveux sont lipophiles ce qui permet aux hydrocarbures de s’y coller sans rentrer dedans. Ils sont également incompressibles et peuvent porter jusqu’à 100 g. Enfin, les cheveux ne pourrissent pas, en témoignent les mèches de cheveux de bébés, gardées en souvenir”, énumère Thierry Gras, le président des Coiffeurs Justes.

Ce sont ces propriétés lipophiles que l’association les Coiffeurs Justes a décidé d’exploiter en recyclant les cheveux en boudins filtrants pour préserver les océans. “On les met dans les cales des bateaux pour absorber l’huile, mais ils servent aussi, associé à des casiers à moules, à constituer une barrière autour des stations de ravitaillement des bateaux. Ils peuvent même être utilisés pour circonscrire les marées noires, lorsqu’un bateau s’échoue”, détaille le président des Coiffeurs Justes. 

“Lorsque l’Amoco Cadiz s’est échoué, les gens s’en sont servis
pour dépolluer l’océan !”

Une idée de geste responsable à la portée de tous : cherchez sur leur carte si votre salon préféré est adhérent, et sinon parlez-lui de cette initiative ingénieuse pour l’encourager à la rejoindre !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*