La fresque du climat est un moyen puissant de se confronter aux informations complexes des publications du GIEC sur les conséquences des activités humaines sur le climat terrestre.

La connaissance se construit peu a peu par l’association des cartes, la découverte des informations qu’elles contiennent, mais surtout l’interaction entre les joueurs pour les assembler en une fresque cohérente.

Les différentes personnalités sont mises en valeur dans la construction de la fresque : le logique va veiller à ce que les flèches relient correctement les cartes, le littéraire pourra rédiger des titres, des commentaires,  l’artiste pourra illustrer la fresque, l’extraverti sera volontaire pour le brief de fin…

Assistez à la construction d’une fresque du climat dans cette vidéo (durée : une heure). Un diaporama complémentaire très bien fait.

Une version enfant propose un ensemble de cartes moins complexes et plus portées sur l’action, une version quizz, plus adaptée à une présentation sur un stand, permet d’interpeller les passants pour un partage d’informations plus léger et plus rapide (la fresque est dans ce cas déjà construite)

La fresque en tant qu’outil

La fresque en tant que mode de transmission d’une connaissance comprenant des données complexes et interconnectées est très intéressante.

Elle se base sur le principe des cartes mentales, un outil puissant de prise de notes, de mémorisation, mais aussi comme ici de présentation des informations sur un mode non linéaire, bien plus adapté au fonctionnement arborescent de notre cerveau… et à la complexité de la vie.

Elle est complétée par le principe de construction collective de la connaissance, via les interactions entre les joueurs, qui permet d’éviter le phénomène descendant de l’enseignement (d’un sachant vers des non-sachants) : l’animateur est là pour aider les joueurs, pour débloquer des situations, pour compléter certaines informations ou expliquer des notions complexes, mais le gros de la connaissance est bien apporté par les cartes, et par les réactions des joueurs à celles-ci.

Sur ce modèle ont été créés depuis la fresque de la biodiversité, la fresque du numérique, la fresque des déchets.

Un outil à s’approprier

Nous réfléchissons à la création d’une fresque de l’éducation  afin d’explorer les différents modes d’éducation et de parentalité, le développement du cerveau des enfants, mais aussi l’évolution de notre modèle de société, et comment les uns interagissent avec les autres pour créer (ou non) des êtres résilients et empathiques.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*